Carnet de voyage #1 pour Imane Magazine – Reykjavik, Islande

01 Juil 2015 admin In Carnet de voyage pour Imane Magazine

fullscreen-09-960x410

Les linguistes traduisent son nom (un peu barbare) par « Baie des Fumées ». Étriquée entre les sommets enneigés et l’Océan Atlantique, sa terre aride laisse échapper d’épais nuages de vapeur provenant du centre de la Terre. Je vous propose ici une découverte éclair et surprenante de Reykjavik.

Après 3h30 de vol,  on entame la descente, j’aperçois alors les contours de l’île, de grands territoires blancs, une côte escarpée : première sensation de pureté et de grands espaces. Je suis partagée entre le sentiment de bien-être et celui de désolation.Partout autour de moi, de la terre, sèche, craquelée et noire. Après une petite heure de route, me voici arrivée dans le centre de Reykjavik. Il est 18h00, le vent balaie les rues vides, les boutiques ferment, la vie semble être rythmée par les rayons du soleil.

Équipée de mon vélo, je pars à la découverte de cette ville à taille humaine. 1er arrêt, le port de Reykjavik, pilier de l’économie locale. De petite envergure, on est bien loin des ports industriels et marchands de l’Europe du Nord ! De là, je suis attirée par ce superbe bâtiment moderne, qui tranche avec ces petits baraquements colorés dont sa façade n’est pas sans rappeler les écailles des poissons. A la nuit tombée, le bâtiment s’illumine de couleurs vertes, bleues et rouges, clin d’œil aux aurores boréales qui dansent, la nuit, dans le ciel islandais…

La suite de l’article c’est par ici : http://www.imanemagazine.com/voyage-reykjavik-islande/#sthash.0qoIbiCv.dpuf

Share Button

Leave a Comment!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.